Quel est l’origine du street art ?

Graffitis, tags, stickers sont des mots que nous avons déjà entendus sans que nous comprenions trop leur signification. Ces termes désignent un style nouveau en matière de l’art : le « street art ». Ce mouvement artistique confère aux tableaux un style contemporain très apprécié des jeunes et des adolescents. C’est pourquoi beaucoup de gens décorent leur chambre avec un tableau street art.

 

Qu’est-ce que nous désignons par street art ?

Le street art est un courant artistique né de la rue et revêt un style très contemporain. Il désigne et englobe toutes sortes d’arts réalisées et présentées dans la rue. Certains artistes exposent également leurs chefs-d’œuvre dans des endroits publics comme les parcs, les jardins, etc. On peut admirer aussi l’art urbain sur les murs des grands immeubles, les panneaux publicitaires et même sur les bornes kilométriques.

Les techniques les plus utilisées dans le street art sont les graffitis, les stickers, les mosaïques et le pochoir.

La particularité de cet art est le fait qu’il propose un mélange de style, de couleurs et de formes insolites méconnus du grand public.

Souvent considéré comme un acte de vandalisme, l’art de la rue est un des meilleurs moyens pour véhiculer une idée. C’est aussi de l’art qui évoque un thème bien défini et porteur de message.

Où et quand est né l’art de la rue ?

L’art urbain a vu le jour en Amérique vers les années 70. Mais le phénomène ne s’est pas arrêté là. En effet, il s’est vite répandu et a atteint l’Europe en 1980.

Ce mouvement artistique a démarré par un graffiti réalisé dans un métro à New York. Au départ, c’était considéré comme de petits tags en guise de signature. Mais au fil du temps, le dessin a pris une proportion énorme et s’est transformé en un art connu, apprécié et adopté de tous. Effectivement, les métros, les wagons de train ont été recouverts et ornés de graffitis de toutes les sortes. Cette situation a amené les artistes et graffeurs à améliorer leurs chefs-d’œuvre. Ils ont apporté de nouvelles touches comme un mélange de couleurs et de formes, création de compositions insolites et inédites, etc.

Vers les années 80, les autorités américaines ont sanctionné les graffeurs qui s’adonnaient à ce nouveau style d’art. De nombreux artistes ont abandonné l’art urbain. On ne pouvait plus voir dans la rue des productions de tableau street art. Seulement quelques-uns, les plus courageux, se sont retirés des grandes villes et ont choisi les milieux défavorisés pour exposer leurs œuvres.

Quels sont les concepts qui ont donné naissance à l’art urbain ?

Un tableau du street art résulte de deux théories : la première est qu’il vient de l’Amérique. Mais une autre théorie a été également émise : il remonte de très loin, du temps de la Vallée des rois égyptiens.

Selon la première théorie, c’est un Américain du nom de Combread qui a donné naissance à l’art urbain. Par amour pour une femme, il a tagué les murs de la ville de Philadelphie. Les médias se sont emparés de l’événement et ont demandé à cet homme d’apposer sa signature et son nom dans de nombreux endroits.

Les pionniers en graffiti se distinguaient sur deux choses :

  • ils s’éloignent des stéréotypes dans lesquels ils vivent ;
  • ils savent que le fait d’apposer leur signature partout leur confère de la notoriété.

La deuxième théorie est celle relative aux rois égyptiens. En effet, les chercheurs ont émis l’hypothèse que l’art de la rue vient de l’Agora d’Athènes. Là-bas, les pierres étaient recouvertes d’illustrations qui véhiculaient des messages politiques. D’autres transmettaient des messages religieux, voire même personnels.

Pour conclure, le street art est une technique à travers laquelle on peut exprimer ce qu’on ressent d’une manière libre. À la fois beau et unique, il est accessible à tous et pourrait faire l’objet de décoration de n’importe quel endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *